Rendez-vous avec Jésus

Il y a une chose essentielle à comprendre avant de prendre cette excellente résolution de passer (plus) de temps chaque jour avec le Seigneur :

Dieu nous aime plus que tout. Personne ne nous a aimés et ne nous aimera jamais autant que Lui. Rappelons-nous le plus souvent possible cette vérité absolue et inaltérable.

« Je t’aime d’un amour éternel. », a déclaré le prophète Jérémie de la part de Dieu (Jérémie 31 :3).

Dans Son amour, Son désir est de nous avoir à Ses côtés, de conquérir notre cœur et notre être entier. Tant de fois Il a déclaré, et Il déclare encore : « Venez à moi ».

La Bible, Parole de Dieu, nous invite à répondre à cette invitation : « Fais de l’Eternel tes délices. » (Psaume 37 :4)

Il ne s’agit pas de se fixer une règle « froide », un rite à accomplir pour gagner Son cœur. Passer du temps avec Jésus, c’est avant tout Lui montrer combien nous L’aimons en retour. Notre amour se démontre en Lui consacrant du temps, et même mieux : les prémices, la fraîcheur de notre temps. En tous cas, pas les miettes… Autrement dit : le meilleur moment de la journée n’est pas le même pour tout le monde, mais il est préférable de ne pas attendre d’être écrasé de fatigue pour méditer sur les merveilles de Dieu. Sinon la méditation risque de devenir rapidement très profonde – si vous voyez ce que je veux dire …

« Si quelqu’un veut se vanter, qu’il se vante d’être capable de me connaître (…) C’est cela qui me fait plaisir, déclare le Seigneur » par le prophète Jérémie (9 :24).

Un jour, j’ai eu cette image : deux fauteuils étaient posés l’un en face de l’autre, dans un endroit paisible, chaleureux, rassurant. En m’approchant, j’ai vu Jésus (pas directement mais je savais que c’était Lui) assis sur l’un des fauteuils. Il était installé dans une position à la fois détendue et d’attente, comme quelqu’un qui a rendez-vous avec un ami. L’autre fauteuil était vide : c’était ma place.

C’est comme si Jésus me disait : « Je t’attends, chaque jour, dans ce lieu intime que Je réserve pour toi. Que tu viennes ou non, Je t’attends. Chaque jour, Je prépare ce moment avec soin. J’ai en réserve des encouragements, des conseils, des paroles de consolation. Mais par-dessus tout, Je désire être avec toi, vivre un cœur à cœur avec toi. Je suis fidèle à ce rendez-vous et Je le serai toujours. Quand tu viens à Ma rencontre, Mon cœur se remplit de joie ; quand tu ne viens pas, Mon cœur se remplit de tristesse. Mais en toutes circonstances, rien ne change Mon amour pour toi ni Mon engagement envers toi. »

J’ai saisi dans cette vision tout l’amour et la tendresse que le Seigneur a pour moi, comme pour chacun d’entre nous. C’est comme s’Il m’attirait à Lui avec une infinie douceur, sans reproche mais avec insistance, avec ces cordages d’amour dont parle le prophète Osée :

« Je les tirai avec des liens d’humanité, avec des cordages d’amour. »

Osée 11 :4

Il tient prêts des trésors pour chacun de nous, chaque jour. Il ne se lasse pas.

« Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. »

Lamentations 3 :22-23

À nous de venir découvrir le cœur du Seigneur dans le secret de Sa présence. À nous de saisir tout ce qu’Il veut nous dire, nous révéler, nous donner. Il nous attend, avec patience, bonté, bienveillance. Nous ne sommes même pas capables d’imaginer l’excellence d’être au cœur de Sa présence.

« Il y a d’abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite. »

Psaume 16 :11

Je le répète : l’intention du Père n’est pas de nous imposer une règle, un rituel, un fardeau qui ne seraient rien de plus qu’un « métal qui résonne ou une cymbale bruyante » (1 Corinthiens 13 :1). L’amour doit être le centre et la motivation principale du temps que nous réservons au Seigneur. Nous devrions nous y rendre le cœur léger et plein de joie de retrouver notre meilleur ami. Sachons que c’est Sa motivation à Lui, que Son cœur est en fête lorsqu’Il nous voit nous approcher de Lui.

Chaque soir, avant l’extinction des lumières, nous passons du temps avec mes garçons à lire une histoire, puis la Bible, puis à prier. Nous aimons ces moments pleins de tendresse et de complicité (même si parfois je dois rappeler que « je préférerais que tu ne sautes pas sur le lit quand je raconte l’histoire… »). Ils sont précieux et irremplaçables.

J’apprécie tellement quand je m’assois sur le lit de mon deuxième garçon et qu’il saute sur mes genoux avec vitalité tout en s’emmitouflant tendrement dans son « plaid-doudou ». Quand mon grand se met à poser mille questions, même si elles n’ont pas toujours de lien avec ce qu’on vient de lire. Quand on se met à chanter un petit chant qui a bercé notre enfance, mon mari ou moi. C’est notre rendez-vous quotidien à nous, et une journée ne se finit pas aussi bien quand on ne peut pas l’honorer.

Plus nous passerons du temps avec Jésus, plus nous découvrirons toute Sa beauté, et « combien l’amour du Christ est large et long, haut et profond » (Ephésiens 3 :18). Plus nous répondrons à l’invitation qu’Il nous lance chaque jour, plus nous nous rendrons avec élan dans Sa présence, sûrs d’être comblés et rassasiés.

Nous pouvons passer notre journée, et même notre vie, sans mettre à part ce temps-là. Nous serons bénis, car Dieu veille fidèlement sur Ses enfants. Mais nous ne découvrirons Son cœur et tout l’accomplissement de Ses promesses qu’en nous rendant, fidèles à notre tour, auprès de Lui.
Pensez à ces fauteuils. L’un sera toujours occupé par Jésus. Prendrez-vous place dans le second ?

À propos de l’auteur

Myriam Oliviéro
Investie dans le domaine sanitaire et social depuis de nombreuses années, Myriam est leader du Pôle Social&Mission de l’Église Momentum. Son travail vise à apporter une aide concrète, localement et au-delà de nos frontières, aux personnes qui font face à de multiples défis dans leur quotidien. Passionnée d’écriture, elle participe à la mise en valeur du travail d’auteurs et écrit elle-même des articles visant à encourager la foi.