POUR PARTICIPER AUX CÉLÉBRATIONS DE CE WEEK-END Cliquez ici

L’impact de la prière

Je crois en la puissance de la prière pour nos familles. Et vous ?

En tant que parents, il y a un sentiment qui nous a tous un jour envahi : la solitude… Cette pensée à la fois terrible et terrifiante d’être seul à connaître une telle situation avec notre enfant. Pire encore, cette conviction que lorsque nous prions, notre intercession ne dépasse pas le plafond. Ce doute qui nous remplit soudain : « Ma prière sert-elle vraiment à quelque chose ? ».

Je me suis posé cette question, tout comme vous j’en suis sûr. Notamment un soir, alors que Laëtitia venait de perdre le bébé pour l’arrivée duquel nous priions depuis des mois… Démuni, désemparé, découragé, comme KO sur un ring de boxe sans trop comprendre ce qui se passait. Ce bébé, qui était l’exaucement de la prière, n’était plus. La prière, oui c’est bien tout ce qui me restait mais même là, je n’étais pas celui qui aurait fait trembler une araignée, alors un géant… Et pourtant, c’est bien là que Dieu a commencé une œuvre. 

Car oui, la prière est puissante. Et il existe dans la Bible une histoire vraiment particulière qui révèle la puissance de la prière d’une maman. C’est l’histoire très connue d’Anne et Samuel (1 Samuel 1 à 3).

Anne était stérile et, chaque année, elle demandait un enfant à Dieu. Sans réponse. Jusqu’au jour où elle va comprendre qu’au-delà de son rêve à elle, Dieu avait un rêve pour son peuple. C’est là qu’elle va faire un vœu. Non pas un chantage, mais un vœu consacré. Sa prière doit nous inspirer aujourd’hui et nous encourager à prier pour nos enfants sans jamais nous relâcher. J’aimerais même ajouter : prier pour nos enfants avant même qu’ils soient là. Saisir le cœur de Dieu pour eux. 

Il y a une puissance dans la prière, il y a une onction particulière sur une maman, un papa, des parents qui prient pour leurs enfants. La prière d’Anne l’a conduite dans une dimension miraculeuse : elle était stérile, elle a eu un enfant. Ce qui était impossible est devenu possible. Ce qui aurait pu devenir un rêve enterré s’est transformé en une réalité extraordinaire. J’accompagne des dizaines de familles, de parents face à leur problématique familiale : que ce soit au niveau professionnel, relationnel, financier, spirituel, etc. Je suis moi-même papa. Les impossibilités ne manquent pas de venir frapper à la porte de notre quotidien mais nous croyons en un Dieu tout puissant et sans limite. Son domaine de spécialité, son champ d’action, c’est l’impossible. Oui, faites tout votre possible et laissez la partie impossible à votre Dieu. Il n’attend que ça. 

La prière de la maman de Samuel ne s’est pas arrêtée à la naissance de ce dernier. Nous voyons dans le récit de cette histoire que chaque année elle revenait pour adorer son Dieu. 1 Samuel 2 nous donne le contexte très particulier dans lequel Samuel a grandi. Les fils du sacrificateur Eli faisaient des choses innommables, abominables aux yeux de Dieu. Il aurait pu être influencé, trouver des excuses à bien des erreurs à cause d’eux mais non, Samuel a été protégé par la prière de sa maman. Comprenez bien que de là où elle était, loin de son enfant, elle ne pouvait rien faire. Ou plutôt si : prier ! 

La prière a cette capacité de protéger nos enfants, nos familles,  dans nos écoles, dans nos quartiers, dans notre société, face aux diverses influences. Continuez de prier, de placer votre foi en Dieu, Il est celui qui peut agir là où vous ne pouvez pas aller. 

À propos de l’auteur

Matthieu Perraud