POUR PARTICIPER AUX CÉLÉBRATIONS DE CE WEEK-END Cliquez ici

Après avoir tout surmonté

« C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu afin de pouvoir résister dans le jour mauvais et tenir ferme après avoir tout surmonté. »

Éphésiens 6.13

Tenir ferme, après avoir tout surmonté. Nous passons souvent rapidement sur ces six derniers mots pour arriver ensuite à la description des armes spirituelles.

Pourtant, c’est là que j’aimerais m’arrêter aujourd’hui avec vous.

Après avoir tout surmonté… L’apôtre Paul dépeint le tableau d’une personne qui aurait livré de nombreuses batailles, qui aurait lutté corps et âme contre les assauts de ce monde, qui aurait connu des montagnes arides et des vallées désertiques… mais qui serait sorti victorieux de tout cela. Il parle là de quelqu’un qui aurait connu le pire, mais qui serait encore debout, affichant le visage de la victoire.

Tenir ferme : il s’agit là de rester, de demeurer. Demeurer debout, avoir une stabilité, une assurance, une base solide qui perdure dans le temps et qui vous maintient debout.

Tenir ferme, après avoir tout surmonté ! C’est étonnant !
Est-ce que cela voudrait dire que l’on peut tomber après avoir gagné la bataille ? Est-ce que l’on peut s’écrouler après avoir surmonté l’insurmontable et perdre ainsi notre victoire ? Peut-on être vainqueur et perdant à la fois ?


Malheureusement, la réponse est oui !

Vous est-il déjà arrivé de vivre une situation de stress énorme où il vous faut réagir rapidement ?
Vous vous surprenez alors à prendre toutes les décisions nécessaires calmement, vous faites face aux urgences avec détermination et efficacité. L’adrénaline prend le relais et vous êtes comme en pilote automatique. On vous félicite pour votre sang froid et la façon avec laquelle vous avez géré les événements d’une main de maître.

Et alors que tout est réglé, que les choses se sont apaisées, c’est à cet instant que votre main se met à trembler ! Vous avez les jambes qui flageolent, votre pouls s’accélère, votre souffle se fait court, votre regard se perd… vous avez besoin de vous asseoir, car vous sentez vos forces vous quitter. Vous vous rendez compte que vous avez échappé au pire et vous êtes sur le point de craquer !

Nombreux sont ceux qui dépriment après avoir remporté de grandes batailles.

Nous sommes des êtres énigmatiques ! Pourtant, ce serait l’heure des réjouissances. Mais vous ne le pouvez pas, car vous avez tout donné et même si vous êtes encore debout, vous vous êtes vidé de votre sève sur le champ de bataille. La victoire n’a pas de saveur et c’est alors que vous lâchez tout. Vous tombez du haut de la montagne, vous vous retrouvez au sol, blessé… et presque sans vie !

Tenez donc ferme… Au verset 14, Paul nous livre le secret pour demeurer debout et remporter une victoire pleine et entière. Il nous explique que ce n’est pas avec nos propres armes que nous devons combattre, car notre nature humaine risque de nous lâcher à un moment ou un autre. Il nous invite à prendre les équipements divins, ceux que nous recevons de Dieu quand nous nous approchons de Lui.

Notre victoire n’est pas dans la fureur de nos coups, mais dans la douceur de la présence de Dieu. C’est au pied du trône que nous apprenons à écouter. Là, notre Seigneur nous guide et nous dit quand et comment parer les attaques. Tantôt avec le bouclier de la foi, la cuirasse de la justice, ou encore avec la ceinture de la vérité ou la Parole.

Si nous savons être à l’écoute, nous n’avons rien à craindre, car habillés par Dieu Lui-même nous sommes certains de l’issue de la bataille.

« Tout est accompli. »

Jean 19.30


Jésus a tout remporté. Marchons selon l’Esprit afin de rentrer dans les victoires qu’Il a préparées d’avance pour nous.

À propos de l’auteur

Guilene B.