POUR PARTICIPER AUX CÉLÉBRATIONS DE CE WEEK-END Cliquez ici

Accueillir Jésus

« Si quelqu’un accueille, en mon nom, un enfant comme celui-ci, il m’accueille moi-même. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi seulement qu’il accueille, mais aussi celui qui m’a envoyé. »

Marc 9. 37


Dieu nous parle ici d’un petit enfant. Mais je pense que l’on peut, sans trahir la Bible, étendre ce verset, à “l’autre” : « Celui qui accueille l’autre en mon nom, m’accueille moi-même ».


Mais qui est l’autre ?
C’est celui qui est différent de nous. Oui, mais différent à quel point ?

Est-ce simplement celui qui ne s’habille pas comme nous, ne parle pas comme nous, n’a pas les mêmes activités que nous… ou, si nous osons aller plus loin, celui qui a des considérations opposées aux nôtres, qui posent des actes à l’antipode de nos valeurs morales ?


Dans le monde chrétien, nous sommes souvent frileux vis-à-vis de la différence. Nous tolérons peu que l’autre ne cadre pas avec « l’étiquette » de l’église, même si cet autre est un inconverti ! Avant même qu’il donne sa vie à Christ, il faudrait presque qu’il ait la bonne tenue, la bonne façon de marcher, de parler… pour franchir les portes de l’église ! Nous admettons une certaine différence, mais pas au-delà d’un certain point. Nos tolérons les pécheurs “épurés” : pécheurs, mais pas trop !


« C’est pour nos péchés qu’il a été percé, c’est pour nos fautes qu’il a été brisé. »

Esaïe 53. 5

Jésus est mort pour les péchés de tous et de chacun individuellement. Que ce soit une mauvaise parole donnée ou un homicide, un péché est un péché. Jésus est mort pour tout cela.

Accueillir l’autre c’est lui tendre les bras, le regarder avec amour, d’où qu’il vienne, quel que soit son parcours, son passé, son présent, sans jugement.

Accueillir l’autre, c’est accueillir l’espérance de Jésus en lui.
Dieu dépose en chacun de nous la semence de Christ. Au-delà de notre être, nous avons tous un reflet du Fils de Dieu au plus profond de notre esprit. Accueillir l’autre, c’est accéder à cette image enfouie de Christ afin qu’elle devienne réalité dans sa vie. C’est voir au-delà de ce qu’il est aujourd’hui pour activer la révélation de Dieu en lui.
Car Dieu a des projets de paix, même pour le “plus vil des pécheurs. ”
Apprenons à regarder l’autre comme Dieu le voit. Ainsi, c’est l’image de Christ en lui que nous honorons.

À propos de l’auteur

Guilene B.