PRENDRE SOIN DE SOI

CONFINEMENT. Le monde est sur pause. Du coup, nos distractions, elles aussi, sont sur pause. L’injonction du “prendre soin de soi” prend un sens différent en ces temps particuliers que nous vivons… Nous en reconnaissons tous la nécessité – et nous partageons, voire imposons facilement cette prescription autour de nous – mais nous oublions souvent de l’appliquer à nous-mêmes … 

Par le passé, l’image que j’avais de quelqu’un qui sait prendre soin de lui-même, c’était une personne bien habillée, bien apprêtée. Prendre soin de soi, pour moi, c’était avant tout s’occuper de son apparence extérieure. POINT. Un peu superficielle comme réflexion, je le reconnais ! 

Et pourtant, c’est en partie vrai. Une personne qui va bien se reconnaît  par son aspect extérieur, et aussi par son sourire, son attitude, ses réactions … L’inverse ne se vérifie pas toujours . Une personne qui va mal, cela ne se remarque pas forcément. Être impeccable n’est pas une preuve de sérénité ou de bien-être … Car on peut être parfois emprisonné derrière  un sourire  figé ou une attitude de circonstance, n’est-ce pas ? 

Alors, continuons. Et intéressons-nous à ce qui se passe à l’intérieur. 

“… commence donc par purifier l’intérieur de la coupe, et de l’assiette, alors l’extérieur lui-même sera pur”

Matthieu 23 : 26

Prendre conscience que prendre soin de soi est important, c’est commencer à le faire. Ensuite, il faut avoir envie, d’apprendre à se connaître et à s’écouter.

Nos émotions sont de bons indicateurs sur ce qui nous convient ou non ; ce qui nous plaît, ou ce qui nous agace ; ce que nous aimons, et ce qui nous repousse ; ce qui nous sert ou ce qui nous dessert … Nous apprenons, en nous écoutant nous-mêmes, à nous connaître, et donc à nous aider nous-mêmes à aller mieux et à nous  faire du bien. 

Il faut aussi trouver du temps pour cela … Pas facile de prendre du temps pour soi, sans se sentir égoïste. Surtout quand la vie va à une telle allure, avec toutes les activités qui s’enchaînent ! Mais avec ce confinement, nous disposons maintenant de ce temps qui nous manquait.

Alors mettons-le à profit. Pour nous écouter, pour nous soigner, pour nous faire plaisir … pour nous aimer. D’ailleurs, n’y a-t-il pas un lien entre aimer les autres et s’aimer soi-même ? Prendre soin de nous-mêmes, cela ne nous amènera-t-il pas à prendre soin des autres ? Aimer l’autre passe par s’aimer soi-même…

Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.”

Galates 5 : 14

C’est tout ce que je nous souhaite durant cette période de “mise à part”. Que chacun soit mis face à lui-même et que nous sortions de cette “épreuve” plus forts et plus épanouis que lorsque nous l’avons commencée. 

À propos de l’auteur

Claire Castillon