L'aventure de la foi

L’expédition de la foi

Partager sur FacebookEnvoyer par email

“Abram partit conformément à la parole de l’Eternel (…). Abram était âgé de 75 ans lorsqu’il quitta Charan.” 

Genèse 12.4

Il y a quelques mois en arrière, je me trouvais à l’aéroport de Genève en Suisse. Je faisais la file d’attente tranquillement pour rentrer chez moi sur Bordeaux. Puis, je m’aperçus que l’homme derrière moi était l’un des plus grand aventurier actuel : Mike Horn. En un instant, mon regard est devenu comme celui d’un enfant. J’ai lu plusieurs de ces livres, regardé ses reportages.

La foi est une aventure

Ce globe-trotteur est pour moi une source d’inspiration. Il a traversé la forêt amazonienne, le pôle nord, gravi l’Everest, etc. Bref, c’est un explorateur hors norme. Une citation de lui que j’aime beaucoup est la suivante : “Pour se mettre en marche, il suffit d’avoir 5 % de réponses à ses questions, les 95 % restants viennent le long du chemin. Ceux qui veulent 100 % de réponses, avant de partir, restent sur place.”

Laissez-moi vous parler d’un des plus grands aventuriers de la Bible : Abraham, le père de la foi. Lorsqu’il fut appelé par l’Éternel, il était âgé de 75 ans. Le Seigneur l’invita à se lever et à se mettre en route pour une destination inconnue. Il obéit sans savoir où il allait. Les seules certitudes qu’il possédait étaient que le Seigneur le bénirait de multiples manières. Fort de l’appel de Dieu, il se leva avec son épouse et ils se mirent en route. Ce fut le début de son expédition.Malgré ces imperfections, il marchait avec le Seigneur et fut appelé l’ami de Dieu.

Abraham traversa des déserts, des conflits, des épreuves majeures. Et il arriva, parfois, que son attitude devint répressible. Il n’avait pas de maison en dur, de piscine, de tout à l’égout et autre confort notable. Malgré son âge prononcé, il avançait. C’est pourquoi, aujourd’hui, il est considéré comme le père de la foi. Était-il parfait ? Non. A-t-il commis des erreurs ? Oui. Mais malgré ces imperfections, il marchait avec le Seigneur et fut appelé l’ami de Dieu.

N’attendez pas d’être au top, d’être le(la) meilleur(e) pour répondre à l’appel de Dieu. Le Seigneur vous façonnera durant votre marche. L’important n’est pas d’être au summum de ses capacités ou de son rêve ou encore d’avoir toutes les réponses à ses questions, non. L’important, c’est d’obéir à sa voix. Répondez à son appel, faites-lui confiance et mettez-vous en mouvement.

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur, malgré mes doutes et mes échecs, je décide d’avancer avec foi, amen.