L’EGLISE EST-ELLE ENCORE NÉCESSAIRE ?

J’ai toujours été impressionnée par la ferveur des supporters de football. Cette passion qui anime les cœurs et rassemble les foules m’a toujours émerveillée. Et c’est lorsque j’ai eu l’occasion de nouer avec la communauté chrétienne, entre “supporters de Jésus”, que j’ai compris d’où cela venait.

Au-delà du besoin de développer un sentiment d’appartenance, qui est nécessaire à l’équilibre et au développement naturel de l’homme, Dieu a créé l’Église pour des raisons supplémentaires.

“En effet, là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.”

Matthieu 18.20

Ce qui fait vibrer un stade, c’est l’amour du sport. Mais c’est surtout la force d’être tous ensemble qui entraîne “une puissance de ferveur”. Rien n’empêche de regarder un match de temps en temps tranquille, en solo, mais il y a quand même une atmosphère particulière quand nous sommes réunis. C’est l’amour, mêlé à la passion, qui fait grandir et unifie.

De même, Dieu est Amour, et Sa présence est plus palpable, plus forte, quand nous sommes tous ensemble.

Il est vrai que ce n’est pas toujours facile de s’organiser pour se rendre à l’église, mais tout effort est récompensé. Il faut devenir intentionnel dans la démarche, comme en témoigne ce verset :

“Chaque jour, avec persévérance, ils se retrouvaient d’un commun accord au temple,
… Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple.
Le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés.”

Actes 2.46-47

L’expression “avec persévérance” souligne bien un effort personnel, mais “payant” car nous croyons que nous avons un Dieu juste et rempli d’amour, qui Se laisse trouver par ceux qui Le cherchent.

Il est si bon qu’Il nous transforme et nous rend meilleur lorsque nous venons Le louer. Nous sommes le temple de Son Esprit et Il agit sans cesse en nous.

“L’Église était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie ;
elle s’édifiait, marchait dans la crainte du Seigneur
et grandissait grâce à l’aide du Saint-Esprit.”

Actes 9.31

Pour mieux réaliser cela, relisons le verset ci-dessus en remplaçant juste un instant “L’Église” par notre prénom, ouvrons nos cœurs, abaissons nos barrières et laissons-nous toucher. Car ce qu’il faut comprendre ici, c’est que rejoindre une assemblée nous permet de nous développer, de nous apaiser dans notre relation avec nous-mêmes, mais aussi avec les autres. Alors pourquoi s’en priver ? Pourquoi ne pas enfin se donner les moyens d’avancer, de se libérer ?

L’Église est créée par Dieu, pour Dieu, et dans Sa bonté, elle devient un instrument de perfectionnement pour l’homme. Choisir de ne pas se joindre à la communauté, vivre sa foi en solitaire, c’est comme manquer un cadeau que notre Dieu souhaite nous faire, refuser une bénédiction, ôter de la saveur à un plat qui serait si goûteux, et même, oublier de Lui faire confiance. C’est un privilège à saisir, où nous pouvons nous rapprocher de notre Sauveur, nouer de nouvelles amitiés et simplement apprécier la joie d’être ensemble ! Alors, aujourd’hui, décidons d’entamer cette démarche, en rejoignant une église près de chez nous, dans laquelle nous nous sentons à l’aise, en accord avec nos valeurs, et commençons à nous mettre en marche. Pour Dieu, mais aussi pour notre bien, et celui des autres. Et à tous ceux qui souhaitent commencer dès maintenant, rendez-vous sur momentumenligne.fr !

À propos de l’auteur

Claire Castillon