POUR PARTICIPER AUX CÉLÉBRATIONS DE CE WEEK-END Cliquez ici

Dieu veut te bénir

Essaie d’imaginer : ton père n’est autre que celui à qui Dieu parle directement, celui avec lequel l’intimité est tellement grande qu’il est le premier dans l’histoire de l’humanité à être appelé Son ami, celui dont la foi va être tellement impressionnante qu’il va devenir le père de tous les croyants, Abraham. Tu es l’objet même du miracle de Dieu, cet enfant né d’une maman et d’un papa dont les âges tutoyaient le siècle. Ta vie respire le fait qu’à Dieu rien n’est impossible et que rien n’est étonnant venant de Sa part. 

On peut se le demander : que pensait l’adolescent Isaac, lorsqu’en réponse à l’appel de Dieu, son papa le ligotait pour l’offrir en sacrifice et manifester ainsi sa totale confiance en Dieu ? On prend souvent cette histoire pour souligner la foi d’Abraham et nous avons raison de le faire. Il repousse les limites humaines dans ce domaine. Mais pense aux répercussions pour Isaac. Le poids est lourd à porter pour ses épaules. Tant de succès, de victoires, de promesses, de bénédictions. Difficile d’en être le digne héritier !

Que devient-on quand papa Abraham nous quitte pour toujours ? Que deviennent les promesses faites et taillées sur mesure pour un homme de foi comme lui ? Comment survit-on à cela et comment poursuit-on un tel parcours ? Toutes ces questions devaient certainement résonner dans le cœur d’Isaac au moment d’aborder le moment le plus décisif de sa vie. Et c’est exactement cet instant précis que Dieu va choisir pour le conduire dans une vallée dans laquelle Il va se révéler à lui de manière particulière et personnelle. Là, Isaac, dans la vallée de Guérar, va saisir et vivre ce que Jérémie va prophétiser des siècles plus tard et qui est encore tellement valable pour nous aujourd’hui

« Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »

Jérémie 29.11

Oui, Dieu voulait le bénir lui aussi et pas seulement son père. Tout comme toi, où que tu sois, qui que tu sois, Dieu veut te bénir et Il veut le faire aujourd’hui

Genèse 26.1-16 nous dresse un tableau avec un contexte plutôt hostile pour Isaac. La famine et l’opposition des Philistins faisaient partie du cadre dans lequel il va goûter à la bénédiction de Dieu pour sa propre vie. J’aimerais te dire que Dieu veut te bénir et que tout va être simple et facile mais je serais un menteur en le disant. La réalité est que, si Dieu veut ton bien et ton épanouissement, ton bonheur et un avenir radieux, d’autres feront tout pour t’empêcher d’y goûter. Le diable bien sûr, lui qui n’a pas d’autre perspective que de nous asservir et de nous détruire. Mais les hommes et les circonstances aussi. 

Tu rencontreras sur ton chemin des personnes qui viendront de manière intentionnelle ou non pour voler ta bénédiction. Tu traverseras parfois des famines mais, comme Isaac, ne les laisse pas te faire croire que la bénédiction n’est pas possible. Ne laisse pas les circonstances influencer ta foi dans les promesses de Dieu. Ne te laisse pas persuader que la bénédiction est pour les autres ou pour les « Abraham ». Non, ce n’est pas que pour les autres. C’est aussi pour toi, et pour toi aujourd’hui. Dieu veut te bénir.

Article extrait du livre Aujourd’hui tout peut changer de Matthieu Perraud. Retrouvez-le sur :

https://www.matthieuperraud.com

À propos de l’auteur

Matthieu Perraud