Comment passer de la crainte à la paix

« Venez à moi, vous tous qui êtes chargés et fatigués, je vous donnerai du repos. »

Matthieu 11:29

Cette parole pleine d’encouragement nous est donnée par Jésus dans l’Evangile de Matthieu. Il est vrai qu’en ces temps particuliers nos âmes ont besoin d’être remplies de paix et de repos.
Dans cette semaine de déconfinement nous sommes heureux de revoir enfin ceux qui nous sont chers et pouvoir retrouver en toute sagesse une vie plus “normale”. Mais, face à tant de défis, de changements, la peur peut vite voler notre paix. Nous pouvons craindre pour les enfants et leur retour à l’école ; un emploi remis en cause ou perdu ; une situation économique délicate. Tant de doutes concernant un avenir que nous pensions jusqu’à il y a 2 mois à peine plutôt bien maîtriser.

Ces sentiments sont partagés par beaucoup. Il faut savoir les accueillir, mais il faut surtout se rappeler que c’est au milieu de la tempête que Jésus vient faire la différence.
Il nous parle d’un espoir sans limite pour ceux qui se sentent chargés du poids de la crainte, du deuil et de l’angoisse. Voici trois clés pour que même dans les temps d’incertitudes ou de pleurs, la paix abonde.

S’approcher de Dieu

Premièrement, je nous encourage, comme Jésus le dit Lui-même, à venir à Lui avec tous nos besoins et nos challenges, en toute simplicité, tels que nous sommes. C’est en nous approchant de Lui dans la prière, dans la louange, en lisant Sa Parole que nous serons fortifiés et renouvelés, même quand cela paraît impossible tant les défis sont grands. Répandons nos cœurs sans mesure devant le Dieu de l’impossible, Celui qui fait tout concourir au bien de Ses enfants, et qui nous protège de tout.


«Celui qui habite sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant. (…) Il te couvrira de Ses ailes, tu y trouveras un refuge ».

Psaume 91:1-4

Lui obéir

Deuxièmement, il est bon de savoir que Dieu nous encourage Lui-même à ne pas craindre. « Ne crains pas » apparaît 365 fois dans la Bible. Une fois pour chaque jour, Dieu est dans le détail. En réalité il s’agit même plus que d’un encouragement : c’est un ordre. Dans son infinie bonté, Dieu nous dit à l’avance que nous n’avons pas de raisons d’avoir peur, même si tout laisse croire le contraire. En effet, Lui-même marche à nos côtés. Bien sûr Il ne juge pas ce sentiment bien humain, mais Il nous demande de nourrir notre foi plutôt que la crainte. Aujourd’hui, comme Il l’a dit à Jaïrus qui attendait un miracle pour son enfant, Jésus nous répète : « Ne crains pas, mais crois seulement » (Marc 5:35).

Poursuivre la paix

Pour terminer, le psalmiste nous encourage dans le Psaume 34 à « rechercher la paix, à la poursuivre ». Il nous conseille ainsi à demander, dans nos temps d’intimité avec Dieu, à être remplis à nouveau de paix. Une paix qui ne se comprend pas humainement, mais qui est bien réelle et qui nous portera dans les moments d’obscurité. La paix est d’ailleurs un des fruits de l’Esprit, et alors que nous nous approcherons de Dieu, elle grandira encore et encore. Elle prendra la place de l’angoisse qui ne sera qu’un mauvais souvenir.


« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. (…) Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point »

Jean 4:27

En cette nouvelle journée, soyez remplis d’espoir, pour vous et pour votre famille, concernant les craintes que vous pouvez rencontrer. Dieu est Celui qui guide vos pas, et qui prend soin de vous quand bien même les situations vous dépassent. Le Psaume 23 nous dit « L’Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien ». Repassez ce verset en vos cœurs avec la pleine assurance que tout sera pourvu pour vous : la paix, la joie, les finances, le repos, et tant d’autres choses encore.

À propos de l’auteur

Océane Maribelle