Espérance

En cette année qui commence, j’aimerais vous souhaiter de réaliser vos rêves les plus fous, de vivre votre meilleure année, de la paix, de la joie… et de l’espérance ! C’est bien plus qu’un vœu d’ailleurs, c’est une prière : cette notion traverse les Écrits bibliques et nous fait regarder vers l’éternité en toute confiance !

« Cette espérance est pour nous comme l’ancre de nos vies, sûre et solide. »

Hébreux 6.19

L’espérance est un sentiment très puissant, synonyme de confiance en l’avenir, qui porte à attendre avec assurance, certitude, conviction la réalisation de ce qu’on désire. Ce mot vient du grec « elpo », qui signifie « anticiper » (généralement avec plaisir).

Cette espérance, au sens biblique, n’est donc pas une vaine attente, mais la vision concrète de ce que nous attendons, et est un véritable cadeau de la part de notre Père céleste ! La lettre aux Hébreux nous en parle abondamment et nous rappelle qu’elle nous est :

  • proposée (Hébreux 6 .18)
  • accordée (Hébreux 7.19).

Nous sommes invités à :

  • la saisir (Hébreux 6 .18)
  • la retenir (Hébreux 3.6)
  • y rester attaché fermement (Hébreux 10.23).

Elle est excellente, vraie, sûre, solide. Elle ne nous déçoit pas (1 Corinthiens 5.5) et est l’objet de notre fierté. Elle est « l’ancre de nos vies ».

Par Jésus, l’espérance de la réalisation des promesses de Dieu nous a été offerte. C’est grâce à lui que notre attente n’est pas vaine. Il est l’auteur et la réalisation de notre confiance. Il est également le consommateur de notre foi (Hébreux 12.2). Tout est par lui, pour lui, en lui (Romains 11.36).

Une fois que nous l’avons saisie, l’espérance spirituelle nous permet de nous approcher de Dieu. C’est par la foi que nous pouvons être agréable à Dieu (Hébreux 11.6), c’est-à-dire qu’il peut nous agréer en sa présence.

Nous attendre à lui, c’est le voir.
Espérer en Jésus, c’est déjà être en sa présence, goûter à sa plénitude, jouir de la paix excellente qui émane de sa personne.
Garder l’espérance, c’est donner foi à son œuvre parfaite en vivant la réalité du Royaume céleste chaque jour de nos vies.
Retenir l’espérance, c’est honorer Dieu et se réjouir de le connaître.

Quel meilleur souhait alors que de vouloir vivre cette espérance chaque jour de cette année !

À propos de l’auteur

Myriam Oliviéro
Investie dans le domaine sanitaire et social depuis de nombreuses années, Myriam est leader du Pôle Social&Mission de l’Église Momentum. Son travail vise à apporter une aide concrète, localement et au-delà de nos frontières, aux personnes qui font face à de multiples défis dans leur quotidien. Passionnée d’écriture, elle participe à la mise en valeur du travail d’auteurs et écrit elle-même des articles visant à encourager la foi.